Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 décembre 2013 4 26 /12 /décembre /2013 17:17
Source La Nouvelle République (37) 06/12/2013 05:38
L'usine Grand'Vallée à Villedômer. - L'usine Grand'Vallée à Villedômer. L'usine Grand'Vallée à Villedômer.
L'usine Grand'Vallée à Villedômer.

L'annonce en a été faite au comité d'entreprise du 3 décembre. Un plan de licenciements pour motif économique portant sur neuf personnes touche l'usine de production de charcuterie de Grand'Vallée, à Villedômer. Les salariés concernés ont reçu avant-hier leur convocation à un entretien préalable mercredi prochain. Des propositions de reclassement sur d'autres sites devraient leur être présentées.

Perte d'emplois et délocalisation de la moitié de l'activité

L'usine de Grand'Vallée faisait partie de la société Charcuterie gourmande (40 millions d'euros de CA et 160 salariés), dont le siège social est à Josselin (Morbihan). Celui-ci faisait partie du groupe Roullier (Saint Malo). Le 1er septembre, Roullier s'est séparé de Charcuterie gourmande pour se recentrer sur son métier, la production d'engrais. Depuis 2008, il semble que Charcuterie gourmande perdait de l'argent. Ces pertes seraient supérieures à 10 millions d'euros en cinq ans.
Le repreneur est le groupe Cosnelle (55 millions d'euros de CA en 2012 et 300 salariés), dont le siège est à Chéré (Sarthe). Ce groupe est présidé par Saïd Chabanne, qui est aussi connu pour être président et principal actionnaire du club de football Sco d'Angers.
Le 9 octobre a été présenté au comité central d'entreprise de Charcuterie gourmande un projet de filialisation, signant sa disparition. Chaque unité est devenue ainsi une filiale directe de Cosnelle, qui compte des sites de production à La Ferté Bernard (Prestige la Sarthe), Nevers (Le Nivernois) et Thurins (Valansot) à côté de Lyon.
Josselin reste Charcuterie gourmande et Villedômer s'appelle Charcuterie Grand'Vallée.
A Villedômer, l'usine emploie 49 personnes pour une production de 1.600 tonnes par an de rillettes, jambons, andouillettes, rillons et pâtés.
Outre ces suppressions de postes, l'inquiétude concerne aussi la production. En effet, l'unité tourangelle a vu partir sa production de rillettes du Mans au 1er décembre et celle de rillettes de poulet devrait suivre début janvier. Ces 800 tonnes annuelles sortiront désormais de l'usine de La ferté-Bernard. Il restera à Villedômer la transformation en rillettes de Tours (appellation qu'on ne peut pas délocaliser) et en charcuterie diverse, soit la moitié de l'activité habituelle. Hier, le groupe Cosnelle était injoignable.

I.R.

Partager cet article

Repost 0
Published by Bertrand Molliere - dans Info
commenter cet article

commentaires