Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juin 2012 5 01 /06 /juin /2012 16:08

Source : Ouest-France Entreprises - 31/01/2012

2011, record de production. C'est ce qu'a annoncé Bruno Casimir, le directeur de l'usine Bel de Sablé à ses salariés lors de la remise des médailles du travail vendredi.

En 2010, l'usine avait déjà produit 40 014 tonnes. En 2011, la barre des 40 000 est à nouveau dépassée et atteint cette fois-ci 41 000 tonnes. « Notre record de production. Certes nous avons été aidés par les relations tendues entre Lactalis et Leclerc et la disparition du Chaussée aux moines de ses rayons », explique le directeur.

50 % à l'export

Les fromages produits à Sablé sont destinés pour 50 % au marché français et pour 50 % à l'étranger. « On a eu peur du côté du Japon en début d'année avec l'accident nucléaire de Fukushima mais le bon niveau des exportations est bien revenu », souligne Bruno Casimir.

En revanche, la baisse des exportations dans les pays arabes et en particulier en Lybie inquiète le directeur, mais il émet quelques pistes : « le réseau de distribution n'est pas aussi organisé qu'ailleurs. Il y a peut-être des circuits parallèles que nous ne maîtrisons pas ».

Les Américains fans du mini Babybel

L'atelier mini Babybel est passé en 3 x 8 tiré par les Américains. Face à ce succès, le directeur annonce que, d'ici trois ans, une usine serait construite aux États-Unis. Mais il rassure les salariés de Sablé « lorsqu'une zone s'en va, il existe plein d'autres endroits que nous n'avons pas encore conquis ».

Bref, comme beaucoup d'autres sociétés de l'industrie agroalimentaire à Sablé, Bel n'a pas trop souffert de la crise, même si la matière première, le lait, a sensiblement augmenté. Les perspectives 2012 semblent bonnes. L'objectif est à nouveau fixé à 40 000 tonnes.

Ce qui inquiète le plus Bruno Casimir c'est la crise financière. « Avec 50 % à l'export, les fluctuations de l'euro, du dollar... peuvent avoir de grosses conséquences. Mais nous n'avons pas tous nos oeufs dans le même panier, on doit pouvoir passer le cap 2012 sans trop d'embûches, rassure le directeur. Et s'empresse d'ajouter : le groupe croit en l'usine de Sablé. Pour preuve, il investit 5 millions d'euros cette année chez nous. »

Principaux objectifs la technique et l'environnement. « Il est important de garder des outils compétitifs et performants », conclut Bruno Casimir avant de procéder à la remise des médailles, ponctuée d'anecdotes pour presque chacun des 58 salariés.

Murielle DESMOULINS.

Partager cet article

Repost 0
Published by Bertrand Molliere - dans Info
commenter cet article

commentaires