Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 octobre 2013 3 09 /10 /octobre /2013 21:07

Source : Agraalimentation - 26/09/2013

 

L’enseigne de restauration rapide KFC et Gastronome, filiale du groupe Terrena, ont conclu, le jeudi 19 septembre, un accord d’approvisionnement courant sur deux ans, lequel porte sur 2 000 tonnes de poulet la première année.

C’est dans le cadre de son restaurant de la place d’Alésia à Paris que KFC a signé un partenariat d’approvisionnement avec Gastronome Professionnel, la branche volaille du groupe Terrena. En présence de Guillaume Garot, ministre délégué chargé de l’agroalimentaire, les deux parties se sont engagées pour deux ans, sur un volume de 2 000 tonnes la première année. Gastronome, qui produit 200 000 tonnes de volailles chaque année, fournira filets, aiguillettes et ailes de poulet marinés aux 155 restaurants KFC de l’Hexagone. Le groupe, n°2 de la volaille en France, ambitionne déjà une montée en puissance des volumes afin de suivre la demande à venir des restaurants français de la chaîne américaine, lesquels doivent doubler d’ici 4 ans. « Ce partenariat ajoute un peu de visibilité à la filière française », a déclaré Jean-Yves Menard, président de Gastronome. La production des volailles, qui s’effectue selon un cahier des charges allant « au-delà de la réglementation européenne », a été confiée à 45 producteurs parmi les 1 800 que compte la coopérative. « Nous devions élargir notre source d’approvisionnement en poulet et trouver des partenaires capables de fournir à la fois les volumes et la qualité, explique Olivier Grouet, directeur Produits KFC, ce travail nous a pris deux ans ».
 
De nouveaux investissements à venir
Aujourd’hui, les poulets sont élevés et abattus dans la région de Languidic (Morbihan), avant d’être transformés dans la Sarthe à l’usine de Luché-Pringé, où le groupe coopératif a installé une nouvelle ligne spécifique pour ces produits. Gastronome, qui a triplé son chiffre d’affaires au cours des 5 dernières années (837M€), envisage d’investir encore 10 M€ pour cette production dans les 3 ans. « Je vous soutiens dans cette démarche, a tenu à déclarer Guillaume Garot. Grâce à ce type de partenariat, c’est possible de dire à la filière française qu’elle a un avenir ». Les autres fournisseurs de volailles de KFC, et notamment Doux, ne sont pas écartés pour autant et continueront à fournir les restaurants français avec d’autres produits comme les filets de poulet à cuire au four et les poulets entiers. KFC s’approvisionne également aux Pays Bas, en Allemagne et en Pologne. Le restaurateur envisage à court terme d’étendre la diffusion des produits Gastronome en dehors de nos frontières. Un projet salué par le représentant du gouvernement, qui estime que « se contenter du marché intérieur serait une grave erreur économique. Nous devons trouver le modèle performant pour que la filière volaille française continue à prospérer sur le marché international, alors que la demande est en hausse. »



Caroline Maréchal

Partager cet article

Repost 0
Published by Bertrand Molliere - dans Info
commenter cet article

commentaires